SAISON #1

  • Comment préserver les écosystèmes et le vivant ?

    • Et si nous mettions nos technologies, nos savoir-faire et notre savoir au service de la réparation de la planète ? Un peu comme on soigne un malade : arrêter les excès, réparer les dégâts, rebooster les forces naturelles de notre environnement ? Grâce à quels projets, technologies, pourrions-nous « vitaminer » la planète au lieu de la détruire ?
    • Grâce à quels projets pourrions-nous éviter à tout prix ce qui se passe dans le parc du Leuser et remplacer la sur-industrialisation par la reforestation et la protection de l’habitat des espèces ?
    • Et si on multipliait les initiatives de reconstitution des écosystèmes ? Des parcs nationaux aux jardins urbains, en passant par les massifs de coraux, grâce à quels projets, quels méthodes, quelles technologies pourrions-nous imaginer, booster, systématiser ces reconstitutions ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment lutter efficacement contre la pollution ?

    • Et si on disait stop aux déchets non absorbables par la nature et particulièrement aux plastiques ? Et si Toulouse se mettait à vivre sans bouteilles en plastique ? Et si on avait un système de collecte des déchets plastiques mixé à un processus de seconde vie ?
    • Pourquoi pas imaginer ou rendre indispensable un matériau écologiquement acceptable pour remplacer ces matières ?
    • Quel projet pourrait-on imaginer pour empêcher la pollution des océans ou pour contribuer au développement de technologies existantes pour accélérer sa dépollution ?
    • Par quels méthodes pourrait-on systématiser l’utilisation de déchets comme ressources pour produire de l’énergie ?
    • Grâce à quels projets de solutions pourrions-nous lutter efficacement contre la pollution, gérer les déchets, stopper la détérioration des habitats des espèces, pour réparer, préserver et renforcer les écosystèmes et le vivant ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Documentation :

  • Comment préserver l’existant et booster les capacités naturelles de renouvellement des ressources en eau ?

    • Et si on arrivait à dépolluer les cours d’eau avec un processus simple ? Et si on  arrivait à mobiliser un maximum de citoyennes et citoyens pour le nettoyage et la préservation des rivières et des fleuves ?
    • Par quelle technique nouvelle ou existante ou pourrait-on systématiquement, comme par exemple à l’arrivée au robinet, assurer une qualité maximale de l’eau potable, à la fois en dépollution  des éléments nuisibles à l’organisme et en rechargement en éléments vitaux bénéfiques pour l’organisme ?
    • Par quel projet pourrait-on mobiliser la société civile pour la préservation des nappes phréatiques et des cours d’eau de la région, notamment par leur repérage par les citoyens (cartoparties des ressources territoriales en eau ?) et leur protection collective ?
    • Quelle technique nouvelle ou existante pourrait-on développer pour rendre simple et accessible à tous, mondialement, la désalinisation de l’eau de mer pour protéger les populations des carences en eau potable ?
    • Quel projet d’envergure pourrait permettre de généraliser l’aide au cycle naturel de production de l’eau ? (au niveau des glaciers par exemple, des forêts tropicales qui produisent leurs propres besoins en eau par un processus de « transpiration » des arbres, etc…)
    • Par quel projet pourrait-on mobiliser la société civile dans la protection des littoraux ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment préserver la qualité de l’eau, dans son rôle d’habitat des espèces ?

    • Par quelle moyen pourrait-on rebooster la présence des espèces vivant en eau douce et dans la mer ?
    • Quel projet citoyen par exemple pourrait permettre d’influencer les règlementations, de diffuser largement voire de systématiser une pêche raisonnée qui respecte le cycle de reproduction des espèces afin de préserver leurs capacités de renouvellement (dans le même principe que la reforestation : un poisson pêché, un poisson à naître) ?
    • Et si on trouvait le moyen de protéger les massifs de coraux, notamment des atteintes en forages pétroliers, en tourisme non raisonné, … ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Documentation :

     

     

     

  • Comment généraliser des techniques et pratiques d’agriculture préservant la nature ?

    • Quel projet d’envergure pourrait permettre de généraliser la permaculture et les engrais biologiques ?
    • Et si on rapprochait l’agriculture péri-urbaine des besoins en alimentation de l’urbain ?
    • Si on boostait la création de jardins urbains et de potagers DIY ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment systématiser la production et la consommation de produits naturels et sains ?

    • Pourquoi ne pas imaginer de nouvelles formes de marchés de producteurs qui rapprochent la terre de l’assiette, le producteur du consommateur, pour systématiser les circuits courts ?
    • Par quel projet d’envergure pourrait-on systématiser la consommation de « bio » c’est à dire de naturel en rendant son accès facile, ludique, valorisant, jusqu’à faire disparaître la mal bouffe ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Documentation :

     

     

     

  • Comment booster l’usage et la recherche de nouvelles formes d’énergie ?

    • Quel projet d’envergure pourrait permettre de booster les engagements des citoyens et des acteurs publics à l’utilisation d’énergie propres (mobilité, habitat…) ?
    • Quelle technique nouvelle ou existante pourrait-on utiliser pour faire de la mer une ressource énergétique durable et propre ?
    • Quelle technique nouvelle ou existante pourrait-on utiliser pour faire de l’espace une ressource énergétique durable et propre ?
    • Quelle technique nouvelle ou existante pourrait-on utiliser pour faire des ondes électro-magnétiques naturelles une ressource énergétique durable et propre ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment accélérer la transition énergétique par le partage d’énergie ?

    • Et si on imaginait une typologie de plateforme et des outils de facilitation du partage d’énergie (consommation et production) en local (circuits courts, alternatives au stockage,…)
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Documentation :

    • Hydro Air Concept Energie : https://www.happy-capital.com/318_HACE

     

  • Comment généraliser les modes de transport doux et l’intermodalité durable?

    • Et si on faisait du voyage en mode doux et moins polluant une envie irrépressible chez les citoyennes et citoyens ?
    • Quel technologie pourrait permettre de fluidifier l’inter-modalité douce ? Par exemple en mettant en relation les voyageurs, en faisant de la non voiture un jeu, un challenge citoyen
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment rendre moins polluant les longs voyages ?

    • Quel projet permettrait de systématiquement privilégier le train à la voiture pour les trajets longs ? (On sait que le co-voiturage ne permet pas vraiment d’économie d’énergie : il a surtout permis aux gens de faire des voyages qu’ils n’auraient pas fait sans le co-voiturage)
    • Quelle technique non polluante ou quel projet pourrait-on développer pour accroître les longs voyages sans avion ?
    • Quel projet data efficace et rapide à mettre en place proposer aux avionneurs pour permettre une baisse de la consommation énergétique des aéronefs ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

  • Comment rendre l’habitat et/ou le bureau adapté à une vie nomade et auto-suffisante?

    • Et si notre habitat et/ou nos bureaux étaient suffisamment innovants pour s’adapter à notre vie plus nomade ? S’ils devenaient eux aussi vraiment agiles et adaptables ?
    • Quel projet d’habitat et/ou de bureau accessible à tous pourrait permettre de répondre à un besoin accru d’auto-suffisance alimentaire et énergétique (par des échanges entre citoyens par exemple), propre (recyclage de son eau, déchets…) ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment rendre plus accessible l’intelligence des bâtiments ?

    • Quel projet pourrait permettre de rendre le bâtiment intelligent et à énergie positive plus accessible et simple (construction et transformation) ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment ne pas surexploiter la nature pour la construction ?

    • Quels matériaux existants ou nouveau et durable pourrait-on utiliser comme véritable alternative à l’utilisation du sable dans les constructions, pour protéger les littoraux et les rivières ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Documentation :

  • Comment développer des moyens simples et accessibles de prévention des risques climatiques ?

    • Par quelles technologies (big data) et quels projets/actions citoyens pourrait-on prévenir les risques climatiques et apprendre aux citoyennes et citoyens à se protéger de ces risques (comme les pics de chaleur, les épidémies, les catastrophes « naturelles ») ?
    • Et si on imaginait des outils prédictifs (big data) d’épidémies potentielles en lien avec les prévisions météorologiques, les mouvements de population, l’apparition des moustiques en zones tout à coup plus chaudes et humides…  ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment redonner à la nature sa place dans le soin et ainsi contribuer à sa protection (tant par sa « nouvelle » utilité que par la diminution des processus chimiques polluants liés à la fabrication des médicaments) ?

    • Quel projet d’envergure pourrait redonner à la nature sa place dans le soin, le pouvoir curatif des plantes n’étant plus à prouver, par exemple en imaginant un outil technologique simple qui créerait un lien intuitif entre symptôme /prévention / curatif et plante curative / posologie ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Comment agir directement contre la pollution de l’air ?

    • Et si on systématisait des processus pour absorber directement le trop plein de CO2 dans l’air, comme par exemple la présence d’algues spécifiques dans le mobilier urbain, la création systématiques d’ oasis urbaines avec des arbres, l’absorption systématique à la sortie des échappements de véhicules et des usines…)  ?
    • Et si on faisait la même choses pour absorber les particules fines ?
    • Vous avez certainement d’autres défis en tête, toutes les idées sont les bienvenues.

     

    Documentation :

  •  

SAISON #2

EN COURS D’EMERGENCE

CRITERES DE LA SOLUTION

Innovation

Les solutions doivent être innovantes, c’est à dire soit elles n’ont pas encore été inventées, soit elles s’appuient sur de l’existant et n’ont pas encore été mises en place, soit elles ont été mises en place ailleurs et deviennent un projet innovant pour le local, soit elles ont été mises en place mais ont connu un échec pour des raisons qui ne remettent pas en cause un succès potentiel, soit elles ont besoin d’un vrai projet de développement.

La place de l’humain et de la technologie

L’humain/le vivant doit être mis au centre de tous les projets, les Tech,  la Data,  l’IOT, le Digital doivent être au service de l’humain et de la planète (et non l’inverse).

Des solutions concrètes

A moins qu’il ne s’agisse de projets qui nécessitent de la recherche qui sera néanmoins néanmoins planifiée selon un mode projet durant le marathon de l’innovation, les solutions doivent être concrètes et pour toutes tournées vers l’usage.

L’accessibilité des solutions

Les solutions doivent être intuitives et user friendly (qu’il s’agisse de projets, de techno, de processus ou d’appli web). Elles doivent autant que possible être accessibles au plus grand nombre. Elles utiliseront des technologies autant que possible open-source et open data.